17/03/2021

Nomination du premier ministre : Basile Olongo promet les moyens d’action à Sama Lukonde

Nomination du premier ministre : Basile Olongo promet les moyens d’action à Sama Lukonde

L’ancien patron de la territoriale Basile Olongo a renouvelé mardi 16 février son indéfectible attachement à Felix Tshisekedi après la nommination de Sama Lukonde en qualité de premier ministre.

Le président du Parti Congolais Socio Démocrate, PCSD salue le choix porté sur celui qu’il n’a cessé d’applaudir le long de cet entretien avec la presse.

Pour lui , c’est l’homme qu’il faut à la place qu’il faut.
 »Le chef de l’Etat, Felix Antoine Tshisekedi a posé encore une fois, un acte de bravoure en nommant Jean Michel Sama Lukonde, premier ministre. Un jeune dynamique qui n’a jamais trempé dans les détournements ou fait l’objet des poursuites judiciaires quelconques » a-t-il déclaré.

Et de le décrire brièvement,  »c’est un ancien ministre des sports qui a réjouis l’opposition en 2015. C’est grâce à lui que la RDC a battu le Congo Brazzaville par 4 – 2 en Guinée équatoriale. »

Basile Olongo se veut optimiste quant à la renaissance du pays désormais doté d’un nouveau premier ministre jeune et compétent . Ceci après l’effondrement de l’empire FCC. Il promet à Sama Lukonde son apport quand à la création des richesses et surtout les moyens d’actions.

 » Nous avons fait tomber Mabunda, Ilunga Ilunkamba et Thambwe Mwamba. Le redécollage du pays devient inévitable. Le premier ministre Sama Lukonde peut compter sur notre soutien , nous allons lui donner des moyens utiles à son action », a rassuré Basile.

Selon le chef du PCSD, ce travail n’est pas aussi difficile. S’il y a la moindre volonté comme il le manifeste. Tout est possible de relever le budget national. Le faire quitter de 5 milliards de dollars à 15 ou 20 milliard l’an.

 »Nous savons comment nous y prendre. Par où commencer pour atteindre quels résultats. C’est ainsi que la RDC peut par les efforts de ses fils et filles. Le pays pourra alors voir ses chiffres annuels quitter de 5 milliards à 15 ou 20 milliards l’an », a fait remarquer le vice ministre honoraire de l’ intérieur et sécurité.

Christian Kazembe

Laisser un commentaire

Remonter