17/03/2021

Formation du gouvernement : Ghislain MWANJI invite Jean-Michel SAMA LUKONDE à la rupture avec le passéisme, au refus de l’immobilisme et au rejet du conservatisme de mauvais goût

Formation du gouvernement : Ghislain MWANJI invite Jean-Michel SAMA LUKONDE à la rupture avec le passéisme, au refus de l’immobilisme et au rejet du conservatisme de mauvais goût

Reçu le week-end dernier par le premier ministre Jean-Michel SAMA LUKONDE dans le cadre des audiences consultatives qu’il a lancées en prélude de la formation du prochain Gouvernement de l’Union Sacrée de la Nation, le Président du parti AVANCE Ghislain MWANJI a invité son hôte à rompre avec le passéisme, refuser l’immobilisme et surtout rejeter le conservatisme de mauvais goût à travers son action gouvernementale.

Dans un entretien avec FORUM INFOS, cet acteur politique a révélé le message qu’il a porté au nouveau chef du gouvernement.

« Notre message envers le Premier Ministre était qu’il faut que l’action du premier ministre soit celle qui va mettre définitivement le pays en marche pour aller vers le progrès.
C’est ainsi que nous nous sommes sentis très concernés par ces consultations en prélude du gouvernement » a déclaré Ghislain MWANJI.

Sur le profil des futures membres du gouvernement, Ghislain MWANJI souhaite qu’il n’y ait pas des acteurs politiques qui viendraient nous réitérer les méfaits du passé.

« Il faut que cette équipe de SAMA LUKONDE, dite des warriors, soit un gouvernement non pas seulement caractérisé par le renouvellement mais aussi une pensée nouvelle ainsi que par une action politique rénovatrice, afin de garantir le bien-être de la population et l’émergence de la Nation. » a-t-il poursuivi.

Au prochain gouvernement, « la réussite, on ne peut que la prophétiser. Jean-Michel SAMA LUKONDE a le soutien du Chef de l’État, de la Majorité parlementaire, des forces vives du pays et même par dessus tout du souverain primaire, le peuple, qui attend beaucoup de lui.
Et donc il est attendu au meilleur résultat au regard de ses hautes responsabilités étatiques en tant que Premier Ministre, Chef du Gouvernement » a-t-il conclu à ce sujet.

Il appelle cependant le peuple à rester vigilant et très sévère quant aux actions de la prochaine équipe gouvernementale.

Jonsard MIKANDA

Laisser un commentaire

Remonter