17/03/2021

Rentrée parlementaire : Christophe Mboso Kodia invite le premier ministre à publier urgemment le gouvernement

Rentrée parlementaire : Christophe Mboso Kodia invite le premier ministre à publier urgemment le gouvernement

La première session ordinaire de Mars du nouveau bureau de l’assemblée nationale a été ouverte ce lundi 15 Mars 2021 par le président Mboso Kodia Pwanga Christophe.

D’entrée de jeu, le president de l’assemblée nationale a rendu d’abord un vibrant hommage à Henri Thomas LOKONDO, son collègue député décédé en Afrique du Sud le 10 mars 2021. Le président Mboso est allé déposer une gerbe de fleurs sur le siège où se mettait souvent Henri Thomas LOKONDO.

Devant les différentes personnalités politico administratives du pays et du corps diplomatique, le speaker de l’organe délibérant a rappelé au premier ministre Sama Lukonde présent dans la salle, l’urgence de la sortie du gouvernement le plutôt pour son investiture afin d’imprimer le programme du chef de l’État très attendu par la population.

Christophe Mboso Kodia a laissé entendre que cette nouvelle session qui s’ouvre est une session des grands enjeux politiques et de mise en place des réformes institutionnelles telles que la loi électorale et la désignation du président de la CENI par les confessions religieuses.

Ils doivent mettre en place des stratégies pour en découdre avec l’insécurité grandissante qui se vit dans l’Est de la RDC enfin d’apporter la paix à la population de ce coin du pays. Le president Mboso promet en fait que le salut du peuple demeure une loi souveraine et que l’opposition aura sa place à l’assemblée nationale.

Le numéro un de l’Assemblée nationale a annoncé la tenue de la réunion du comité exécutif parlementaire de la SADC du 26 au 27 mars 2021.Il a aussi annoncé la tenue de la 18eme assemblée régionale Afrique parlementaire de l’assemblée de la francophonie.

Christophe Mboso s’est montré très disposé à accompagner le chef de l’État pour accomplir son programme de l’Union sacrée basé sur le peuple d’abord avec sa nouvelle majorité.

Urbain KABEY KABEY

Laisser un commentaire

Remonter