20/06/2021

RDC-SOUDAN: Le barrage de la renaissance au centre des entretiens entre Félix Tshisekedi et la ministre des affaires étrangères soudanaise.

RDC-SOUDAN: Le barrage de la renaissance au centre des entretiens entre Félix Tshisekedi et la ministre des affaires étrangères soudanaise.

Le Chef de l’État a reçu, ce lundi, la ministre soudanaise des affaires étrangères, Mariam Al Mansoura Elsadig Almahdi qu’accompagnaient son homologue congolais, Christophe Lutundula ainsi que l’ambassadeur du Soudan en RDC, Hussein Elamin Elfadil.
Le dossier du Grand barrage de la renaissance construit par l’Éthiopie sur le fleuve Nil est à l’origine d’une négociation tripartite entre l’Egypte, l’Ethiopie et le Soudan dont les dirigeants souhaitent tous une solution concertée sous la médiation de l’Union africaine.

Lors de leurs échanges, le Chef de l’Etat a tenu informée son interlocutrice des consultations en cours de préparation impliquant le Secrétaire général de l’Onu ainsi que l’administration américaine sous les auspices de l’Union africaine en vue d’aboutir à un accord sur la question du Grand barrage de la renaissance éthiopienne.

Mariam Al Mansoura Elsadig Almahdi a salué cette initiative qu’elle considère, par ailleurs, comme « une question africaine de rivière transfrontalière régie par des lois et des règles internationales ».
Elle a, dans la foulée, réitéré le souhait de son pays de trouver rapidement une solution «gagnant-gagnant» et, par-delà, satisfaisante pour toutes les parties concernées.

Devant la presse, la ministre soudanaise des Affaires étrangères s’est dite satisfaite de sa rencontre avec le Président de la République, président en exercice de l’Union africaine à qui elle a fait part du souhait du Soudan de parvenir rapidement à un accord consensuel, mais aussi légalement contraignant.

Madame El Mansourah Elsadig a mis l’accent sur la qualité de ses échanges avec le Président Félix-Antoine Tshisekedi, attendu du reste à Khartoum dans le cadre d’une tournée à effectuer incessamment dans les trois pays concernés.

Rappelons que ce méga-barrage, construit dans le Nord-Ouest de l’Ethiopie, près de la frontière avec le Soudan fait l’objet d’une négociation tripartite entre les trois pays. C’est dans ce cadre qu’une rencontre ministérielle de haut niveau s’est tenue récemment à Kinshasa, sous la médiation de la RDC.

Laisser un commentaire

Remonter