14/06/2021

RDC/Goma: Le député national Kasereka Kalwahari Sylvain déplore les conditions inhumaines dont font face les déplacés de la ville de Goma

RDC/Goma: Le député national Kasereka Kalwahari Sylvain déplore les conditions inhumaines dont font face les déplacés de la ville de Goma

Le Gouverneur militaire le lieutenant général Ndima Kongba Constant de la province du Nord Kivu a ordonné le jeudi 27 mai dernier l’évacuation de tous les habitants de la ville de Goma,  suite au rapport du comité de crise et celui des experts volcanologues qui ont indiqué que,le lave souterrain a atteint le Lac Kivu et pourrait provoquer une exposition de gaz méthane de ce Lac qui, jusqu’à présent n’a jamais été exploité et aura comme conséquence «Perte à vies humaines».

Sylvain Kasereka Kalwahari élu de la circonscription électorale de Lubero a dans une interview accordée à la rédaction de votre média en ligne (Forum.info.net), le vendredi 28 mai dans la salle du congrès du palais du peuple n’a pas seulement compatit avec ses compatriotes qui sont touchés par cette catastrophe naturelle mais, il a déploré la façon dont, ils ont été évacués en toute urgence.

«La décision prise par les autorités provinciales tant que nationales est salvatrice c’est pour épargner nos compatriotes de l’ennemi Commun ( le volcan de Nyiragongo) qui a aujourd’hui provoqué le déplacement de la population causant ainsi les dégâts humains et matériels mais, on évacue les gens comme ça sans aucun site aménagé , les gens se débrouillent eux-mêmes pour avoir la nourriture, ils passent la nuit parfois sur le sol bref, ils vivent dans la précarité» a-t-il dit.

«Certes,il y a eu l’éruption volcanique de Nyiragongo dans la soirée du samedi 22 mai dernier et, s’en est suivi du mouvement sismique où,la population est contraint de quitter cette ville, ce que nous avons constaté dans ces opérations d’évacuation de la population victime de catastrophe naturelle, c’est l’absence totale de l’assistance en vivre et non vivre de la part du Gouvernement de la République et ses partenaires humanitaires, prénons le cas Saké, ils n’ont rien prévenu pour ces déplacés. J’en appelle aux autorités du pays d’avoir une politique de prévention dans les prochains jours avant de prendre une telle décision et de n’est plus tomber dans les erreurs du passé où, tout le monde a déploré le manque d’accompagnement des agents de l’observatoire volcanologique de Goma car, dit-il, ces personnels ont été même abandonné à leurs tristes sort pendant plusieurs mois sans qu’ils soient payés», a martelé Sylvain Kasereka Kalwahari.

Rappelons que sur 18 quartiers que compte la ville de Goma les habitants des 10 quartiers ont été évacués à saké,Rutshuru, Beni et d’autres vers le Rwanda voisin.

Augustin Darama

Laisser un commentaire

Remonter