11/06/2021

Kasaï-Oriental : Jeannette Longa sauve les meubles et épargne les cortèges funèbres du paiement des taxes

Kasaï-Oriental : Jeannette Longa sauve les meubles et épargne les cortèges funèbres du paiement des taxes

Les réactions n’ont pas tardé à tomber après les déclarations du ministre de finances Raphaël Kalala Mumbila Bantu sur sa décision de faire payer tous les cortèges funèbres aux taxes du péage parmi lesquelles celle de la Lucha .

Une situation qui n’a pas laissé indifférente l’autorité provinciale. Jeanette Longa Musuamba a dans un communiqué officiel pris la décision d’exempter les cortèges funèbres du paiement de taxes aux péages comme l’a mentionné le ministre de finances sur les ondes ce lundi .

« La gouverneur de province ad intérim porte à la connaissance de la population du Kasaï-Oriental en général et celle de la Ville de Mbujimayi en particulier que les cortèges funèbres sont exemptés du payement du droit de péage sur tous les postes de péage pour des raisons d’ordre humanitaire .Il en est de même pour tous les honorables députés provinciaux ainsi que pour les véhicules des services publics de l’État ou affectés au service de l’État  » peut-on lire dans ce communiqué officiel n°01/008/CAB.PROGOU/KOR/2021 de ce mercredi 09juin2021.

Pour votre gouverne, le ministre provincial des finances a aucours se sa réunion avec les agents et cadres de la DGRKOR déclaré que la population du Kasaï Oriental est obligée de payer les taxes voire même les cortèges funèbres à l’exception des corbillards.

Une décision qui n’a pas tardé à susciter de réactions de toutes les couches sociales pour s’opposer à cette décision non salutaire, Jeanette Longa Musuamba a dans ce même ce document recommandé aux cortèges funèbres de s’organiser dans le strict respect des gestes barrières pour barrer la route à la chaîne de contamination du Coronavirus et ce, conformément aux instructions édictées par le gouvernement central.

La population Est Kasaienne a crié au manque d’amour dans le chef de certaines autorités .

Célé Tshimanga Buanga

Laisser un commentaire

Remonter